Se donner la main

Frères et Sœurs d’Humanité : nouvelle saison 2021 – 2022


Frères et sœurs d'humanité - Biodanza Bruxelles - 2021 - 2022

Le thème général de la nouvelle saison de Biodanza me vient en général comme les pollens de printemps : il entre par ma fenêtre au réveil un beau matin.

Ce « Frères et Sœurs d’Humanité » vient de très loin. Il a traversé des océans de larmes, gravi des montagnes d’espoir, forcé les serrures de châteaux confinés avant de se révéler comme ce qu’il voulait devenir : le fil rouge coquelicot de notre nouvelle année Biodansante. Eh oui, il est venu en assumant son ambition. Et j’ai aimé ça.

J’ai tant aimé ce texte que j’ai voulu lui faire honneur.

Une quête assez technique

– Comment faire danser ses mots? , me suis-je dit.

– En les entremêlant à la musique !

– Et comment les faire vibrer?

– En allant chercher tout au fond de leur âme ce qui les anime…. Pourquoi pas des images animées?

– On appelle ça des vidéos, non?

– Exactement !

– Mais je ne sais pas faire de vidéos, moi, Monsieur. Je suis facilitatrice de Biodanza, pas cinéaste …

– Et si tu essayais? …

Je me suis lancée.

D’abord sélectionner les logiciels libres d’accès et assez simples pour une néophyte motivée. Après une première sélection, je me suis retrouvée avec un duo très serré : Shotcut et Openshot.  « Shot » au début ou « shot » à la fin ? J’ai pris un petit shot de vodka pour me décider (nooooooooon, pas du tout, je suis allée voir des vidéos comparatives sur YouTube).

And the winner is … Openshot ! (Logique, je préfère l’ouverture à la coupure ✂ ).

Saint Pixabay

Restait à présent à trouver des vidéos libres de droit, suffisamment parlantes et métaphoriques pour créer un univers poétique de nature à magnifier les mots qui étaient entrés par ma fenêtre (voir début de l’histoire 🎬 ).

C’est là qu’on est content d’avoir des saints à invoquer. Saint Antoine quand je perds la tête (et Dieu sait si je l’ai perdue maintes fois), Sainte Rita pour les causes désespérées (ouiii, j’ai tout perdu un vendredi soir après une journée acharnée de montage 🙁 ), et Saint Pixabay pour les photos et vidéos libres de droits.

Je n’ai pas coutume de faire de la pub sur ce blog, mais les artistes qui mettent à disposition le fruit de leur travail avec talent et générosité, me touchent beaucoup. Ils méritent une mention spéciale. Je ne pourrais tous les citer ici, mais si vous cherchez à illustrer un blog, un flyer ou une capsule vidéo, allez faire un tour là-bas.

J’ai donc passé l’été à visionner des vidéos Pixabay à la pelle, en marquant toutes celles que je trouvais belles et inspirantes afin de pouvoir les retrouver facilement par la suite.

Une fois rentrée de vacances, je me suis lancée dans l’aventure, d’abord à grand renforts de tutoriels (big thanks à Johan de Solutions Digitales dont la méthode pas à pas m’a sauvée !).

Une semaine de travail, puis l’enregistrement des voix off avec mon amoureux, et voilà le résultat !! En HD, siouplait !

Si ça te plaît, n’hésite pas à mettre un pouce et à partager, comme tout le monde y dit en YouTube-land 👍👅  .

Merci la Biodanza, merci la créativité

Je suis tellement heeuu-reeeuuu-se du résultat que la gratitude me submerge de partout. Pour Denis qui a prêté sa belle voix, pour les photographes, les vidéastes, pour les musiciens et leur doudouk (un instrument à vent typique du Caucase, de l’Arménie plus spécifiquement). Et pour la Biodanza qui a décuplé ma créativité, depuis le jour de 2006 où elle est entrée dans ma vie. Créativité artistique, créativité expressive et existentielle.

De l’étranger au semblable, du semblable au frère

Contact Biodanza

Dans un monde où nous en sommes venus à voir l’autre non plus comme un semblable mais comme un étranger ou pire, comme un simple vecteur possible de contamination, il est crucial et même vital de retrouver le chemin du lien bienveillant entre individus d’une même espèce.

La Biodanza se veut être une poétique de la rencontre humaine : rencontre avec soi-m’aime, rencontre avec l’autre moi qu’est le « toi », et enfin rencontre avec tout le vivant, humains et autres qu’humains, jusqu’à l’essence incernable de la Vie elle-même, qu’on l’appelle Dieu ou le grand Tout…

« Le contact est une source de santé et constitue la plus importante de toutes les actions thérapeutiques », nous rappelle Rolando Toro, créateur de la Biodanza.

Je vous invite à lire l’excellent article à ce sujet (OK, je suis partiale 🙊 ), sur notre blog : Histoires de peau : notre besoin vital de contact.

Et encore cette déclaration de Rolando Toro dans son livre « Biodanza » :

« L’expérience de lien intime avec le prochain est une expérience culminante qui s’expérimente peu dans la vie. L’éprouver même une seule fois permet de changer sa propre attitude face à soi et aux autres. Savoir avec certitude que nous ne sommes pas isolés, que nous participons au mouvement unifiant du cosmos, est une expérience suffisante pour déplacer notre échelle de valeur. Ce savoir avec certitude, cependant, n’est pas intellectuel, il est émouvant et transcendant. »

En pratique : cours de Biodanza Bruxelles 2021-2022

Si cela te tente de te retrouver entre sœurs, entre frères, pour ENSEMBLE repeupler nos terres intérieures en invitant tous nos enfants inter-rieurs 🚸 …

Si cela te chante de chanter, de danser, de vibrer et de rire non pas seul·e devant ton écran mais avec d’autres humains de chair et d’os…

Si tu as fait le tour d’un développement personnel qui se résume à booster les egos et que tu te sens prêt·e à goûter au développement humain dans toutes ses dimensions…

Alors sois le bienvenu, la bienvenue pour danser la vie chaque lundi soir avec nous.

Que tu sois novice ou vieux routier de la Biodanza, il y a une place pour toi.

Nous nous retrouvons à 19h à Ixelles.

Toutes les infos pratiques sont ici.

Et pour les questions ou réservations, c’est plutôt par ici.

Au plaisir de danser la vie à chaque instant, entres frères et sœurs d’humanité 💫 !

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *