Cours hebdomadaires


Les saveurs de la Vie

Faut-il  « perdre le goût de vivre » pour « retrouver le goût de vivre » ? Ou plus simplement, pouvons-nous « être le goût de vivre? ». Et pourquoi pas danser le goût de vivre, oser sauter d’une saveur à l’autre, ouvrir les bras à l’abondance de sensations et d’expériences offertes par la vie, à chaque instant, généreusement… Entre perceptions corporelles, émotionnelles, toujours fraîches, nouvelles, […]


Fil rouge saison 2017-2018: OSER

Vivre est une aventure. Or, tout aventurier a besoin d’audace. Donc cette année… OSONS ! Il y a le « Oser » qui est : Danser le désir primordial : le désir de vivre Accomplir jour après jour chaque pas comme le premier, prélude à tous les autres Se diriger avec assurance et détermination, là où c’est bon pour nous Rester par vents contraires à […]


La fraîcheur de vivre

« Au secours, j’étouffe! Ma vie sent le renfermé. Ouvrez les portes et les fenêtres! J’ai besoin d’air frais! » Combien sommes-nous, dans ce monde qui fait de l’asphyxie de l’âme une normalité, à rêver d’espace et d’air pur ? Retrouver la fraîcheur de la vie, l’innocence de l’enfant, libre de s’émerveiller de tout et surtout d’un rien, libre de tomber et […]


Soyons le changement – L’air et ses qualités

« L’air est ineffable, insaisissable, indomptable » « L’air n’a pas l’air d’être une réalité »     Notre expérience de l’air est indissociable de chaque instant de notre vie. Il nous nourrit, nous inspire, pénètre tous les espaces ouverts, du plus infinitésimal au plus gigantesque. Il nous apprend à rêver, à imaginer, à vibrer, à communiquer. Dans l’inspir-expir, nous empruntons l’air […]


Une seule et même humanité 5

« Un arbre qui tombe fait plus de bruit que toute une forêt qui pousse », dit le proverbe africain. Un cataclysme électoral fait plus de bruit que des milliards de cœurs qui battent et espèrent en silence.

Ce matin, la forêt qui pousse en moi s’adresse à la forêt qui pousse en toi, en lui, en chacun. Parce que « On a le cœur pour refuge » et que « c’est dans le cœur de l’Homme que Dieu a caché ses trésors », je choisis de me laisser toucher par cette vidéo de Keny Arkana, ces regards tout sourires, ces mots si puissants et légers à la fois :

« Dites aux grands de la terre, si petits soient-ils, que toute vie est sacrée pour de bon »

« Étreindre la Vie dans toutes ces formes »

« Au bord du vide, il ne reste plus que la chute libre ou le plein essor »

« Que la paix soit sur vous, sur nous, sur nos morts, sur nos vivants, de la paix pour le monde ».

Je vous laisse regarder cette merveilleuse humanité en action, en me rappelant ce que disent nos amis Bouddhistes : ce vaisseau que nous partageons, cette précieuse forme humaine, est extrêmement rare. Le Bouddha dit que si l’on lâche une tortue et une bouée dans l’océan, et que cette tortue vient à la surface pour respirer une fois tous les 10.000 ans, la probabilité que la tortue passe sa tête dans la bouée en émergeant, est plus élevée que pour un être sensible d’obtenir la précieuse existence humaine au cours du cycle des renaissances.

Alors, qu’est-ce que je fais de cette précieuse vie? Je dors et rêve, ou je profite des secousses sismiques du monde actuel pour m’éveiller à ma véritable nature??

« La Lumière de l’Âme c’est l’Amour. Qu’elle nous bénisse là où nos pieds se poseront. »

Je vous aime.

V.

 


Sois fort. Sois optimiste. Sois le changement 😉 …

Pourquoi devrions-nous absolument être quelque chose ou quelqu’un? Ne pouvons-nous nous contenter d’être, sans y accoler d’attribut?

« Vous êtes un Être humain, non un Faire humain. », disait Neale Donald Walsch.

Bien sûr, nous savons tous qu’il n’y a rien à faire pour être. Alors pourquoi acceptons-nous de nous coltiner des listes interminables de choses à faire? Pourquoi jugeons-nous la valeur de notre journée — ou de notre existence — au nombre de choses accomplies?

La vie ne nous demande rien, même pas d’être nous-mêmes !

 


Il existe une question qui, lorsqu’on se la pose sérieusement, donne le vertige :  « Qu’as-tu que tu n’aies pas reçu en don ? », nous demandait Christiane Singer.

Un corps miraculeux qui chaque jour produit 200 milliards de nouvelles cellules, ses innombrables joyaux tels que les cinq sens, un coeur organe qui bat fidèlement plus de 100.000 fois par jour, des vaisseaux sanguins qui mis bout à bout feraient 2 fois et demi le tour de la Terre !

Un coeur centre capable de donner et recevoir l’amour…
Un intellect capable de saisir des milliers d’idées et concepts…
Des expériences par millions, riches en émotions et en apprentissages…
De quoi nous vêtir et nous nourrir, un lit où rêver et dormir…
Des amis, des proches, des compagnons de route avec qui partager nos richesses…

Le cadeau d’avoir reçu la Vie est immense. Or, combien sommes-nous à réellement l’apprécier en vivant pleinement?

Subsister, survivre, ou vivoter n’est pas VIVRE !

Pourtant au milieu même de notre mentalité de pauvreté, de notre peur du manque, de nos mille et un « secrets » pour « attirer l’abondance dans nos vies », la Vie coule à flots à chaque instant, complète, parfaite, indifférente à nos attentes et projections…

Alors, on danse ? 


« Sois le changement que tu veux voir dans le monde » 1

Voilà une invitation qui nous paraît particulièrement d’actualité, une invitation pleine d’optimisme, de foi et de réciprocité… C’est donc l’invitation que nous vous lançons pour cette année dansante 2016-2017, en écho au grand promoteur de la paix qu’était Gandhi : sois, soyez, SOYONS ensemble le changement que nous désirons pour notre monde. Comment la Biodanza s’inscrit-elle dans cette incitation à la transformation individuelle et […]